La LS-50 de KEF fait peau neuve avec une version sans-fil extrêmement réussie

Jeudi 9 mars 2017

ls50 white

Chez Hifi 35, nous aimions déjà énormément cette enceinte dans sa version passive. Que ce soit la taille et la précision de son image stéréo, la justesse de ses timbres, mais aussi et surtout son potentiel infini. À de nombreuses reprises, nous avons eu l’occasion de l’essayer sur des électroniques particulièrement prestigieuses, et la LS-50 a toujours suivi. C’était donc avec un certain enthousiasme que nous attendions sa déclinaison « Wireless ».

N’y allons pas par quatre chemins : la LS 50 Wireless est une pépite. Les filtres DSP utilisés permettent une optimisation temporelle des 2 HP. Les DSP permettent également d’optimiser le placement des enceintes en indiquant la distance par rapport au mur arrière, mur latéral etc. Afin d’obtenir le son le plus naturel à l’endroit du « sweet spot ». Effet « WOW » garantie. 

Une fois le système en place et correctement calibré, les enceintes créent une scène stéréo hors du commun, d’une précision chirurgicale. Les graves sont secs et très rapides: nous avons affaire à une véritable enceinte monitoring d’exception. 

Morceaux de test :

Fink - Foot in the door

Première chose que l’on remarque : on sent les doigts de Fink glisser sur les cordes de sa guitare. Les moindres respirations, silences ou attaques de guitare sont palpables. 

James Blake - Limit to Your Love

Le morceau que nous préférons utiliser pour tester l’amplitude mais aussi et surtout les limites du grave de l’enceinte. La LS-50 Wireless passe l’examen avec une facilité déconcertante à tel point que l’on se demanderait presque où est caché le caisson de basse. L’enceinte remplie totalement l’espace sans aucune difficulté, et ce, même à des volumes relativement faibles. 

Antonio Vivaldi - Concerto pour 2 violons et viole de gambe en sol mineur, RV 578 : I. Adagio e spiccato – Allegro (par Pablo Valet)

Morceau pas toujours évident, surtout pour de la petite enceinte, les attaques sur les cordes et les harmoniques du clavecin étant assez difficiles à retranscrire avec justesse. Encore une fois, ce morceau est une simple formalité pour les LS50 wireless. Les enceintes, remarquables de transparence, nous font voyager directement jusque dans la salle de concert. 

White Stripes - Ball & Biscuit

Quoi de mieux qu’un bon morceau de rock pour terminer un test d’enceintes. Encore une fois, les LS-50 passent le test avec brio. On se croirait dans la salle de répétitions avec le groupe. En un mot : épatant.

Si jamais on trouve que les enceintes manquent de grave (et dieu sait qu’elle n’en manque pas), KEF a pensé à mettre une sortie subwoofer.

Côté connectiques, KEF propose une entre auxiliaire analogique, une entrée optique et une entrée USB B. La LS-50 Wireless est évidemment entièrement pilotable avec une application dédiée qui permet de charger des musiques stockées sur un NAS ou un ordinateur ainsi que les radio internet. Idéal pour la musique dématérialisée. 

Petite astuce : Nous avons testé les enceintes avec 2 câbles de liaisons différents, le câble fourni par le constructeur mais également un câble RJ45 Audioquest de la gamme Cinnamon. Le résultat a été assez saisissant : passer sur un câble de qualité supérieur apporte une réelle plus-value à l’ensemble !

Vous l’aurez compris, KEF n’a pas réinventé l’enceinte active, mais a certainement réussi à créer l’une des meilleures enceintes actives et connectées sur le marché en rapport qualité prix. 
Elles sont bien-évidemment en écoute à Rennes chez Hifi 35

Prix: 2290€ (la paire)

Retourner aux actualités